TRIBUNE – FEVRIER 2018

Surprise en ce début d’année, nous avons droit à une nouvelle publication métropolitaine ciblant nos 5 pôles.

Agréable à feuilleter, bien illustré ce « magazine » nous donne l’impression qu’avant la Métropole c’était le désert dans nos communes, merci Madame Métropole.

Grace à vous, comme c’est indiqué page 6 (édition du secteur plateaux robec) « les mêmes services publics pour tous ». Tiens donc ! En fonctionnement : une piscine ici, est communautaire, là, une piscine est à moitié communautaire, et ailleurs, une piscine est strictement communale.  Les piscines font elles parties du service public ?

La Métropole premier pôle emploi de Normandie ! L’exemple de la plaine de la Ronce tant critiquée par certains membres de votre majorité a été initiée par 6 communes, au premier rang, Isneauville. Mais c’était avant vous, Madame Métropole, dans les années 1990, sans oublier le parc de la Vatine. La Cop 21, ici, chez nous, pourquoi pas ! C’est regrettable, que cela arrive bien tardivement.

Nous aurions pu éviter la réalisation d’un paquebot, le 108, véritable machine technique qui n’a rien à voir avec une réelle démarche de développement durable, de par ses matériaux, de par son concept technologique. Qu’en pensent les experts de la cop 21 ?

Oui, les communes ont travaillé sans attendre l’émergence du District, de la Car, de la Créa, et de la Métropole. Otez moi d’un doute, cette brochure n’est tout de même pas la promotion avec l’argent public de Madame Métropole pour de futures échéances ?

Gilbert RENARD