TRIBUNE AVRIL 2017 – PLUI

Stylo

La majorité actuelle a décidé lors de l’élaboration de la loi portant sur la nouvelle organisation de notre territoire de transférer le droit du sol, jusqu’alors communal, à la métropole. Cette disposition donne la responsabilité finale de l’élaboration des PLU à la Métropole-Rouen-Normandie et sa majorité.

En conséquence les règles de construction, de densification, de création de parkings, de commerce, mais aussi les grands projets seront décrits dans un nouveau document réglementaire s’imposant aux communes même si les maires, vos représentants directs, ne sont pas d’accord avec ce nouveau règlement. Les décideurs métropolitains n’ont pas été élus pour décider à la place des 71 maires s’il n’y a pas de consensus. De plus, ils n’auront pas à supporter votre, notre éventuel mécontentement.

Ce dossier est mené à un rythme trop rapide alors que les décisions ou orientations ne peuvent être étudiées qu’avec les élus qui connaissent leur commune, leur territoire. De très nombreux bureaux d’études, travaillent sans connaitre l’esprit de nos villages et villes. A l’heure où vous lirez ces lignes nous aurons eu un débat sur le « padd » (plan d’aménagement et de développement durable), ce PADD est un document stratégique  commandé et élaboré à la hâte au service de la métropole et non au service des communes. Nous sommes dans un moment charnière, essentiel pour l’avenir. Une question se pose, la métropole est-elle au service des communes avec équité, partage, et connaissance, respectueuse de l’histoire communale ou est-elle technocratique au service d’un pouvoir hors sol avec des règlements et des aides partisanes.

Nous sommes en droit de nous interroger.

Des déséquilibres entre le nord, le sud, l’ouest et l’est ont besoin d’être réparés avec énergie et engagement mais pas en préparant de nouveaux déséquilibres ou de nouveaux dysfonctionnements.

Nous aurons l’occasion de revenir sur ce dossier très sensible et n’hésitez pas à nous contacter sur notre site www.udgr.fr  ou tout simplement par simple courriel :  contact@udgr.fr

 Gilbert RENARD