AEROPORT – INTERVENTION DE PIERRE-ANTOINE SPRIMONT

avion

Conseil Métropolitain du 10 octobre 2016

Monsieur le président, chers collègues,

Dans cette délibération sur l’aéroport de boss, vous nous demandez de voter une rallonge budgétaire de 495.000 euros en plus de la participation initiale de la métropole de 255 000 euros.

Notre groupe votera cette subvention.

Monsieur le président, sur l’aéroport de Boss, il est difficile de lire votre trajectoire et celle de votre majorité. Sur ce point, un journaliste du Paris Normandie (2 mars 2016) parle de vos loopings en série. L’image est belle. En décembre 2013, vous déclarez dans la presse que (et je vous cite) « vous n’envisagez pas un développement de l’aéroport de boss puisque vous soutenez l’idée d’un aéroport régional à Deauville ». Durant deux années, vos alliés « Front de gauche et écologistes » évoquent à l’envie la fermeture de cet aéroport ou au mieux son reclassement en aérodrome. En juin 2015, les groupes « Les Républicains-UDI » de Rouen ont présenté à Monsieur Yvon Robert une motion d’urgence visant à défendre l’avenir de notre aéroport. M. Yvon Robert qui est plus steward que copilote sur ce dossier a fait voter le rejet de cette motion, n’apportant pas soutien à l’aéroport.

Pour notre groupe, le vote de cette rallonge budgétaire est l’occasion de réaffirmer notre attachement à cet équipement qui participe à l’attractivité de notre métropole.

L’aéroport est indispensable pour pérenniser et développer les greffes d’organes au CHU de Rouen.

L’aéroport permet d’assurer le fret d’urgence pour la maintenance de nos sites industriels.

L’aéroport va soutenir le développement de l’aviation d’affaire et par ricochet notre économie.

L’aéroport a un potentiel pour certains vols commerciaux.

Tous les acteurs économiques, pour se développer, ont besoin de stabilité. Vos loopings, vos changements de trajectoire, l’inconsistance de votre majorité sur le sujet n’ont pas garanti jusqu’à présent cette stabilité.

Les acteurs économiques métropolitains et les chirurgiens du CHU peuvent compter sur le soutien du groupe UDGR. Nous votons cette subvention.

Monsieur le président, chers collègues merci de m’avoir écouté.