TRIBUNE – JUIN 2019

Bienvenue à l’Armada 2019, notre Armada !

La première rencontre avec ces magnifiques voiliers, ayant parcouru les mers et océans, pour venir s’amarrer au cœur de notre ville de Rouen, a été créée par des élus rouennais de 1989.

Jean Lecanuet et Patrick Herr, créateurs de cette manifestation unique de par la spécificité de notre port, de par sa gratuité voulue dès l’origine, ont permis d’arrimer ces navires sur nos quais de seine, rappelant ainsi les lustres d’Antan où Rouen était une des toutes premières villes du Royaume de France.

Depuis 1989 de nombreuses sociétés et collectivités se sont engagées dans cette aventure maritime. Grâce à son « PACHA » et aux centaines de bénévoles qui lui prêtent main forte, grâce à l’aide financière de ces grandes sociétés, de la Région Normandie, du Département, et de la Métropole de Rouen Normandie et malgré les difficultés rencontrées, ce rassemblement populaire unique en France perdure depuis trente ans.

Merci à Patrick Herr qui a su développer et enrichir cet évènement faisant de Rouen, la capitale mondiale des grands voiliers durant une semaine.

Concerts, feux d’Artifices seront également au rendez-vous. Pour que la fête soit une complète réussite, souhaitons que dans un ultime effort la Métropole Rouen Normandie mette en œuvre les transports en commun jusqu’à 2h du matin minimum pour ramener les noctambules ayant laissé leur véhicule dans les parcs relais de l’agglomération : Le Zénith au Sud, à l’Ouest à Mt St Aignan, au Nord, à Bois-Guillaume à l’Est à Darnétal.

Gilbert RENARD

TRIBUNE – MAI 2019

Dans une période où les citoyens en ont assez des discours des politiques, bien souvent trompeurs, il est temps que la majorité de la Métropole applique un langage de vérité. À titre d’exemple, lors du Conseil du 28 février, certains élus, dont je fais partie, n’ont pas approuvé l’arrêt du PLUI, après un discours fait de promesses verbales ou de courriers non transcrits dans les documents annexés et devant être pris en compte ; nous demande-t-on de donner un blanc-seing ?

Nous nous sommes également abstenus pour le Sraddet (*) et avons voté contre le projet de règlement de voirie. Deux projets qui nous sont apparus également trompeurs.

Le Sraddet : le président, après des propos et des circonvolutions clamant son désaccord sur certains aspects du dossier, finissait par soumettre au vote un avis qu’il déclare favorable avec des réserves qui « de fait » rejettent le Sraddet. Pourtant, dès 2017, nous avions alerté nos collègues sur ce sujet. Où est la clarté ? Où est la vérité ?  Nous nous sommes donc abstenus face à cette présentation « alambiquée » en dépit des reproches de posture politicienne qui m’ont été adressés.

De plus, nous avons voté contre le règlement de voirie composé de plusieurs centaines de pages, parfois contradictoires. Mon regret : combien de conseillers sur les 156 ont eu le temps de consulter un « pavé » de plus de 200 pages reçu quelques jours avant la séance. Ce projet de voirie contient en son sein des incohérences et présente de grands risques. Nous aurons l’occasion de le découvrir. N’hésitez pas à nous questionner via notre site internet www.udgr.fr

*Schéma Régional Aménagement Développement Durable Egalité Territoires