Tribune – mars 2018

Rouen Normandie Métropole : c’est quoi ? C’est où ?

Le 13 février dernier, la Métropole a présenté au Kindarena une étude de notoriété commandée par Rouen Normandy Invest. Ses conclusions soulignent une « image floue », une mauvaise connaissance de la ville centre, une localisation confuse, un dynamisme économique sous-estimé, une opportunité d’emploi jugée faible avec cependant un patrimoine et un environnement évalués favorablement. Eh bien, avec un tel diagnostic, il va falloir mieux faire ! Cette étude n’a pas été réalisée auprès des habitants de nos communes mais auprès d’un « échantillon représentatif », pris en dehors de nos limites territoriales. Mais, soit dit en passant, que pensons-nous de la Métropole où nous habitons ? Ce territoire a pourtant de vraies ressources, potentialités et forces vives. C’est cela que notre groupe soutient et défend. C’est pourquoi nous avons refusé une augmentation de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) car il nous semble paradoxal de vouloir encourager la création d’emplois et dans le même temps donner un mauvais signal aux entrepreneurs. Nous regrettons de ne pas avoir été entendus. En tout cas, la recette nouvelle qui résultera de cette augmentation, devra profiter à tous et pas seulement à la ville centre, malgré les charges qui pèsent sur elle. L’équité de traitement est une condition essentielle au bien-être de tous ! C’est aussi cela qui nous permettra d’avoir une « bonne image » de la Métropole Rouen Normandie.

Une « bonne image », ça se construit dans la durée, de matière cohérente (sans les contradictions politiques que nous relevons) et collectivement. « Il faut, autant qu’on peut, obliger tout le monde : on a souvent besoin d’un plus petit que soi !» (Jean de la Fontaine, le lion et le rat).

Franck Meyer

Communiqué de presse – 19 février 2018

Le Président

COMMUNIQUE de PRESSE

Après des années d’étouffement de la ville centre, en particulier pendant la mandature de Pierre Albertini,  le Parti socialiste tente de sauver Rouen. Les anciens  présidents  socialistes de la Région, du Département,  de la CAR , de la  CREA,  et enfin  ceux qui ont échappé à  l’effacement des  écrans, semblent se rendre compte qu’une métropole reconnue  l’est avant tout au travers  de sa ville porteuse du nom. ROUEN !

 Alors quoi faire pour redonner cet oxygène aux Rouennais ?

Le Président de la métropole lance un écran de fumée en annonçant   l’étude pour les charges de centralité des équipements « rayonnants » dans sa métropole. Sans  attendre les résultats,  il décide de subventionner Rouen d’au moins  2 millions d’Euros.  Méthode de  gouvernance une nouvelle fois incompréhensible.  Derrière  la fumée,  ce  ballon d’oxygène cible en particulier la patinoire. Depuis 2010 notre groupe  crie son incompréhension de voir qu’une patinoire de secteur soit métropolitaine alors que celle des champions d’Europe  ne l’est  pas. Alors,  comment aujourd’hui prendre  partiellement la patinoire sans OBJECTIVEMENT participer à la gestion de la piscine qui fait partie des mêmes structures puisque l’eau des bassins est préchauffée grâce à la patinoire. En dehors des  matchs de hockey, c’est une  même structure d’accueil, le même personnel. Il s’agit bien de prendre patinoire et piscine.  Comment comprendre l’urgence d’un conseil  municipal ayant cette seule question sans savoir que des travaux très urgents sont en attente. Cette décision urgentissime  semble bien prise afin que ces travaux soient portés par la métropole. Continuer la lecture de Communiqué de presse – 19 février 2018