Tribune – avril 2016

20b

Pour un grand nombre de nos concitoyens le dossier piscine est un des sujets majeurs de la métropole. Il s’agit là  d’un vrai service public de proximité. Jusqu’à présent, ce dossier n’a pas fait l’objet d’une véritable réflexion. Véritable service public, les 19 piscines doivent pouvoir profiter équitablement à tous, habitants, scolaires… avec une charge financière partagée par toutes les communes.

Par exemple, le pôle de proximité Plateaux Robec regroupant 23 communes est particulièrement impacté par ce dossier. Sur les Plateaux Est, difficultés pour trouver le chemin permettant de créer cet équipement. Sur les Plateaux Nord, difficultés dues à la forme juridique de la piscine de Bihorel/Bois-Guillaume (syndicat intercommunal) avec impossibilité d’aide de la métropole.

Ainsi au 1er janvier 2017 suite aux travaux prévus sur Bihorel et Darnétal, les 83000 habitants et scolaires de ce pôle n’auront aucune piscine à disposition.

Au-delà de ces quelques éléments il nous apparait incontournable de porter une réflexion de ce service public afin de mettre en place un véritable dispositif de mutualisation.

Le système actuel à 3 vitesses, piscines d’intérêt communautaire, piscines municipales et piscines intercommunales, ne peut perdurer.

D’autres communautés ont su trouver des solutions, comme celle de Lille, en mettant en œuvre, dès 2005, un plan piscines. Voir infos sur notre site internet www.udgr.fr  Nous attendons vos commentaires.

Gilbert RENARD

Article Les Echos

Article La Voix du Nord