La Métropole de demain ne doit pas être le Département d’hier !

Conférence de presse – 26 juin 2015

IMG_4938 IMG_4942

Une Métropole bing-bling

A l’occasion de ce point presse les élus du groupe ont tenu à attirer l’attention sur quelques points essentiels :

  • navigation à vue avec des projets qui « sortent du chapeau » sans cohérence et sans lisibilité générale (hôtel d’agglomération + passerelle; musée des grands formats, …)
  • Mise en péril des installations industrielles et portuaires
  • Continuation et pérennisation des traitements inégalitaires dans les territoires (piscines)
  • Transfert de charges : rejet de notre demande de contre-expertise du déclaratif des communes afin de sécuriser et ne pas « plomber » les futures finances de la Métropole

Retrouver l’article de Paris-Normandie

Modification du tableau des effectifs de la Métropole Rouen Normandie – Intervention Pascal Houbron

Conseil métropolitain du 29 juin 2015

Monsieur le Président,

 Nous profitons de cette délibération portant sur le personnel pour vous faire part de notre inquiétude sur le malaise de plus en plus profond qui existe dans les équipes administratives et opérationnelles de la métropole.

Le transfert de compétences et le changement de périmètre fonctionnel a engendré des évolutions importantes dans le travail au quotidien de nos personnels.

 Or, il semble que ce changement n’ait pas été suffisamment accompagné et anticipé pour lever les doutes légitimes sur leur avenir.

La Métropole navigue à vue, et le personnel n’a pas de consignes claires et ne connait pas les orientations de la politique métropolitaine ; et pour cause, il n’y en a pas !

 Si on couple cette angoisse de nos personnels avec leur colère, voire même leur stupéfaction à voir apparaître de nouveaux personnels issus des Conseils départementaux perdus par la gauche, ils ont des raisons de ne plus vous faire confiance.

 Etait-ce utile de recruter Marie Le Vern, pour ne pas la citer, Conseillère Départementale, et ceci après les scandales relevés par Médiapart sur les pratiques peu morales de certains de nos élus siégeant – lorsqu’ils sont présents, ce qui est rare – dans notre assemblée ?

 Nous voudrions des explications, à défauts d’excuses, Monsieur le Président, sur votre politique de recrutement pour ne pas faire penser que tous les élus sont complices des agissements du parti socialiste.